Relaxation 101

Written by on 23 mars 2020

Vous avez probablement entendu parler du cor… non, je ne le nommerai pas, comme volde… il ne faut pas dire son nom sinon ça porte malchance. Blague à part, il est important de prendre ses précautions face à ce vilain virus en restant chez soi le plus possible et en pratiquant la distanciation sociale. Par contre, il faut faire bien attention de ne pas se ruiner le mental en paranoïant et en se mettant dans un climat anxiogène qui ne fera qu’affaiblir votre système immunitaire et abaisser votre moral. Une bonne solution : la méditation ! Eh oui, cette fameuse pratique que nous connaissons tous, mais qui nous parait un peu floue ou ennuyeuse… mais détrompez-vous ; il y a plusieurs bienfaits à la méditation et c’est beaucoup plus facile qu’on puisse le croire !

Sans trop entrer dans les détails scientifiques, on dit souvent que de ne penser qu’à du négatif ne peut qu’apporter du négatif et que le stress nuit grandement au système immunitaire puisqu’il stimule les glandes surrénales qui créent du cortisol et de l’adrénaline, nous épuisant sur le long terme. C’est pourquoi aujourd’hui je vous donne un petit cours 101 de méditation et de relaxation pour vous aider à vous recentrer et faire la paix avec vous-même et la situation sociale actuelle.

Premièrement, non, il ne s’agit pas de s’asseoir les jambes croisées, les doigts dans les airs en faisant des « Ommm, Ommm » (quoique vous pouvez bien le faire si vous en avez envie). Une des croyances qui bloque souvent les gens à s’intéresser à la méditation est celle qu’il faut absolument faire le vide dans son esprit et ne penser strictement à rien alors qu’au contraire, le but est plutôt d’observer ses pensées de manière objective sans les juger ni s’arrêter dessus, en les laissant être, et les swiper comme sur Tinder une fois qu’on a pris conscience de celles-ci. Personnellement, un truc qui m’aide beaucoup à ne pas trop partir dans mes pensées est de respirer « en carré » en comptant mes inspirations et expirations. Ça va comme suit : inspirer grandement par le nez pendant trois longues secondes, retenir pendant trois secondes, expirer pendant trois secondes et, finalement, retenir un autre trois secondes avant de recommencer le cycle. Bien sûr, il est possible d’adapter les secondes à un rythme qui nous convient mieux jusqu’à ce que cette respiration se fasse de manière naturelle et automatique. Dès les premiers essais, il est possible de sentir une certaine légèreté et des petits frissons qui nous parcourent le corps : c’est la dopamine qui fait son entrée ! Il existe également une tonne de vidéos de méditation guidée sur internet pour vous aider à vous initier à cette pratique et vous amener vers une méditation autonome.

Donc aujourd’hui, prenez un petit 10 minutes pour tout arrêter, mettre votre cerveau à off et votre corps et votre esprit seront plus que reconnaissant de ce petit break en cette période d’anxiété collective qui gruge notre énergie. Namasté 😉

 

– Gabriel Therrien


Current track

Title

Artist

Background